MENU

The piece of metal

825
0

2015 – Impression numérique sur contreplaqué et vidéoprojection

80 x 110 et 50 x 30 cm

 

À la façon d’une reconstituion muséographique, ce projet vise à remettre en scène la pièce métallique responsable de l’accident tristement mythique du Concorde, le 25 juillet 2000.

Basé sur un processus mécanisé quasi-automatique ; scan 3D d’une image en 2D et impression 3D de l’objet résultant, il s’agit de ”reconstituer” un corps à cette image. Entre l’objet archéologique, la relique et la ruine, cette pièce est destinée à rouiller comme une archive que l’on aurait retrouvée.

Pourtant ce qui est donné à voir ici, n’est en réalité ni une vraie, ni une fausse archive, mais quelque chose entre les deux, en métamoprhose. Une sorte d’image nécromantique.